MENU
Bébé apaisé

Le besoin de succion : un réflexe inné

Le besoin de succion : un réflexe inné

Le besoin de succion est un besoin naturel, un réflexe qui aide bébé à se calmer et s’apaiser. Sein, pouce, sucette, doudou… De nombreuses solutions s’offrent à lui (et à vous). Voici quelques conseils pour bien appréhender ce besoin essentiel.

Le besoin de succion, c’est quoi ?

C’est un besoin naturel et inné chez le nourrisson qui apparaît dès la vie utérine. Sucer son pouce l’aide à se rassurer et à s’apaiser. Dès les premières heures de sa vie, un bébé aura d’ailleurs instinctivement envie de téter sa maman. Mais ce besoin n’est pas qu’alimentaire !

Il tentera sûrement de tout suçoter (ses doigts, les vôtres, son doudou...) On parle notamment d’une succion à vide, non nutritive, qui les console et leur apporte du réconfort durant les 6 premiers mois de vie. Elle est en outre indispensable pour réguler sa respiration et sa déglutition.

Calmer et apaiser bébé

Chaque bébé est différent et ressentira ce besoin plus ou moins fortement les premières semaines. Bébé pleure ? Commencer par identifier son réel besoin : un nouveau-né pleure par faim, par envie d’être pris dans les bras, parce qu’il a mal au ventre, besoin d’être changé… Non ? Il a peut-être alors effectivement envie de quelque chose à sucer pour s’apaiser.

N’hésitez pas à lui offrir le sein si vous allaitez, pour une tétée câline. Son pouce, votre doigt (lavé !), son doudou ou une sucette peuvent aussi aider. Laissez-le téter librement tout en lui parlant d’une voix rassurante et douce, il se sentira "raccroché" à quelque chose, tout à sa sensation de bien-être.

Plutôt pouce ou sucette ?

L’avantage principal du pouce est qu’il est toujours à disposition : vous ne serez ainsi pas réveillé en cas de besoin nocturne. Et pendant la journée, il pourra le lâcher pour jouer et le retrouver aisément. Par contre, sachez qu'un enfant sur deux qui commence à sucer son pouce le fera jusqu'à l’âge de 6 ans !

Une sucette (tétine, tototte…) existe avec différentes formes et tailles de téterelles et donc adaptées au palais de bébé. Elle peut être utilisée autant que nécessaire, ce qui ne signifie pas pour autant qu’il faille y avoir recours systématiquement. L’avantage de la sucette est qu’elle est bien plus facile à arrêter que le pouce. Seulement, tant que bébé ne saura l’attraper seul, attendez-vous à vous lever régulièrement la nuit pour lui redonner… une petite astuce : vous pouvez lui en mettre plusieurs dans son lit !

L’évolution du besoin de succion avec l’âge

À partir de 4 mois, le besoin de succion se transforme en découverte du corps, de ses mains et ses doigts. Porter à sa bouche, c’est aussi appréhender les objets et le monde qui l’entoure.

Suçoter permet au bébé de se rassurer, de consoler ses chagrins, mais aussi à trouver son sommeil. Il est important de ne pas lui interdire car cela pourrait entraîner une frustration. Le besoin de succion atteint son maximum entre 18 et 21 mois.

Enfin, n’ayez pas d’inquiétude quant à la sucette : au fur et à mesure que l’enfant grandit, vous aurez tout le temps de le déshabituer. Essayez de limiter son utilisation à des moments où le besoin de succion est réel (sommeil, chagrin...).

L’important est d’être ferme lorsque l’enfant commence à parler. Pour ne pas entraver la communication, il est important de lui demander de retirer la sucette ou son pouce de la bouche quand il parle, pour favoriser un bon développement du langage.

Vous l’aurez donc compris, le besoin de succion est un besoin naturel, contre lequel il ne faut pas lutter. Il ne vous reste qu’à créer un environnement sain et sécurisé pour que bébé puisse s’y adonner en toute confiance.